Cuisine intérieure - Cuisine thérapie - Cuisine et développement

Comprendre ma cuisine intérieure

Réflexions culinaires

Encore un livre fondateur de l’esprit Papilles Créatives sur lequel je reviens fréquemment tant il est riche d’inspiration. Dans cet ouvrage, sous-titré à juste titre Décoder ce que manger veut dire, Michel Gillain (gestalt et psychothérapeute) propose d’explorer les liens entre notre relation à la nourriture et ce que nous sommes dans la vie car dit-il “ce que nous mettons dans nos assiettes reflète notre diététique de vie sur tous les plans. Nous mangeons comme nous sommes”. La nourriture est un langage, et la relation que nous entretenons avec elle en dit long sur nous (estime de soi, relation au corps, façon d’aborder la vie) et notre rapport aux autres.

Par des explorations culinaires, Michel Gillain nous invite donc à mieux comprendre notre relation avec la nourriture. Il propose entre autres :
– de nommer sa nourriture d’identification, celle avec laquelle nous grandissons et de la différencier de sa nourriture réconfortante (celle que j’appelle l’aliment doudou),
– d’identifier les résistances qui peuvent se mettre en place dans le cycle naturel de contact avec la nourriture, notamment les croyances diététiques ou la difficulté à repérer son seuil de satiété,
– de comprendre l’écho de la nourriture dans les autres domaines de la vie et les transpositions qui peuvent se faire entre désir de contrôler sa nourriture et besoin de maîtriser sa vie par exemple.

Au-delà ces explorations, Michel Gillain encourage aussi (et surtout) à revenir à notre propre bon sens pour savoir ce qui est bon pour nous. Il invite ainsi à laisser parler son ventre, à réapprendre à s’écouter et à réintroduire la notion de plaisir dans l’alimentation. Pour ce faire, la solution qu’il préconise est de se focaliser sur la sensation, le ressenti et l’émotion dans l’ici et maintenant. Il s’agit de découvrir la symbolique des aliments, comprendre ce qu’ils représentent pour nous et avec quoi ils résonnent en nous. La nourriture n’étant pas que métabolique mais également affective, ce livre nous propose d’entendre et de tenir compte de ces besoins-là aussi.

C’est finalement à un véritable hymne au ventre que nous invite ce livre, le ventre comme écho de notre passé, symbole de notre devenir et signe ce que nous sommes au présent (nos sensations, nos émotions et nos choix de vie). Mais il va plus loin car l’idée est bien au final de “rétablir les ponts entre la tête et le ventre” pour retrouver l’harmonie entre notre intelligence rationnelle et émotionnelle. Le secret d’une relation sereine avec la nourriture et avec la vie ?

Cuisine Thérapie : 5 questions anodines  pour amorcer votre réflexion