Comment passer commande à la cuisine cosmique ?

par | 24 Fév 2020 | Réflexions culinaires | 0 commentaires

Praticien Cuisine Thérapie :
10 questions pour savoir si ce métier est fait pour moi

Ouh la la, je sens que j’en ai déjà perdu un certain nombre avec un titre pareil !La cuisine cosmique ? Et pourquoi pas les demandes à l’univers ou les mondes invisibles pendant qu’on y est ?! Allez, je ne vous en veux pas, je crois que j’aurais pu réagir de la même façon il y a quelques années !

Mais je vous propose de rester… et de tester !Promis, ce ne sera ni ésotérique, ni perché…. Et vous serez libre d’en penser ce que vous voulez !Laissez-moi vous expliquer en quoi ce texte en italique me touche (alors que « shame on me », je suis incapable de dire où je l’ai trouvé sur le web, mille excuses d’avance à son auteur bien involontairement plagié).Et vous expliquer surtout en quoi il résonne avec ce que beaucoup d’entre nous expérimentent sans doute au quotidien, parfois sans en avoir conscience.Ce texte donne des conseils pour passer commande à l’Univers, c’est-à-dire formuler des demandes sur ce que l’on souhaite obtenir dans sa vie.

L’Univers, ou Dieu, ou vos guides, ou le grand tout, peu importe comment vous l’appelez !

Et la résonance avec l’univers de la cuisine m’a forcément interpellée et donné envie de mettre mon grain de sel !

« Décidez de ce que vous voulez !

Cela paraît facile, et pourtant le menu de la vie est infini, alors il vaut mieux prendre un peu de temps pour définir clairement ce que vous voulez ! » Et ramené à la cuisine, cela paraît évident ! Difficile de savoir ce que vous voulez à votre place ! Quand on a un menu en main, on se rend bien compte que les combinaisons sont multiples. C’est bien à chacun des convives qu’incombe le (parfois) lourd choix de décider de ce qu’il/elle souhaite déguster ! Et tant que vous n’êtes pas clair(e) sur ce que vous voulez, cela va être compliqué pour le chef d’accéder à vos désirs.

Et bien sûr, ce qui est vrai en cuisine l’est partout ailleurs : au travail, dans nos relations interpersonnelles, c’est à chacun de nous de décider ce que nous voulons, de prendre la responsabilité de dire les choses de façon explicite.

Sans s’imaginer que les autres ont le don de savoir pour nous.

Voire même que nous ne devrions pas avoir besoin de le dire parce qu’ils devraient le savoir s’ils nous connaissent suffisamment !

« Passez vos commandes de façon positive, au présent et pour vous-même !

  • Utilisez des mots qui véhiculent des sentiments positifs et chargés d’énergie ! Plus vous générez une énergie positive avec vos affirmations, plus elles ont tendance à se manifester rapidement.
  • Formulez vos affirmations comme si elles étaient déjà réalisées. Si vous les formulez au futur, elles resteront de l’ordre du futur et ne se manifesteront pas dans votre présent.
  • Affirmez ce que vous voulez, et non pas ce que vous ne voulez pas, la loi d’attraction vous amène ce sur quoi vous vous concentrez. »

Là encore, l’analogie avec la cuisine est très parlante. Si vous commencez à dire « je ne veux pas de ça, ni de ça, je n’aime pas ceci, ce truc me rend allergique », la créativité du chef va s’amenuiser à vitesse grand V et il est probable qu’il ne sache plus vraiment quoi vous proposer pour vous faire plaisir.

De la même façon, inutile de commander pour votre voisin de table (il sait mieux que personne ce dont il/elle a envie) ou de passer commande par anticipation (pour quand vous aurez faim dans 4 heures). Demandez quand vous êtes prêt(e) à recevoir. Le chef gère les demandes au fur et à mesure de leur arrivée, et la vôtre pourrait passer à la trappe si vous n’êtes que dans la projection de votre future faim et pas dans une demande relative à votre appétit du moment !

« Ayez confiance dans les délais de livraison, lâchez prise avec vos propres délais !

  • Les commandes cosmiques peuvent demander différents degrés de préparation. Certaines d’entre elles nécessitent qu’on rassemble un grand nombre d’ingrédients pour terminer le plat, alors que d’autres n’en ont pas besoin de beaucoup. 
  • Laissez à l’univers la possibilité d’effectuer la livraison au moment qui sera le plus favorable pour vous.
  • Exercez-vous à ressentir la confiance. S’il y a un sentiment de peur sous-jacent lorsque vous faites vos affirmations, l’univers répondra à votre peur… Plus vous aurez confiance, plus le chef pourra vous livrer rapidement. »

Quand on s’offre un moment au resto, ce n’est pas pour mettre la pression au chef sur le temps dont on dispose. Il est parfois nécessaire d’accepter que certains plats requièrent un temps de préparation plus important, que les choses mûrissent à leur rythme et que très souvent ce tempo est celui qu’il nous faut. Lâcher-prise et patience sont de mise, d’autant qu’il y a une chose dont on est sûr, c’est que votre assiette finira bien par arriver !

Dans la vie aussi, tout n’arrive pas exactement au moment où on l’a demandé et au rythme auquel on l’avait envisagé ou espéré…. Il nous faut parfois nous armer de patience et faire confiance sur le fait que les choses qui sont justes vont se produire (comme cette carotte qui est en train de pousser, alors qu’on jurerait qu’il ne se passe rien !).

Patience et longueur de temps

« Laissez le chef cosmique décider du mode de livraison !

Lorsque vous faites une affirmation et qu’ensuite vous commencez à imaginer comment elle va se réaliser, c’est presque un abus de pouvoir ! Le chef a toujours la meilleure recette pour mettre votre commande à exécution. »

Certaines personnes ont besoin de savoir précisément à quoi va ressembler leur plat…. quand d’autres acceptent de faire confiance, de se laisser embarquer dans la découverte (ah les surprises du menu dégustation !). Laissez-donc à chacun sa zone d’expertise : pour le chef, faire ce qu’il pense juste pour ravir vos papilles ; pour vous, vous préparer à la dégustation !

Là encore, les résonances avec d’autres domaines de sa vie sont légion. Quand on demande quelque chose à quelqu’un, ce n’est pas pour que cette chose soit faite exactement à notre idée. Accepter que l’autre ait sa propre interprétation et marge de manœuvre, faire preuve d’ouverture d’esprit est indispensable à qui veut déléguer ou éduquer !

« Soyez reconnaissant envers l’univers et le chef de la cuisine cosmique de satisfaire votre commande !

La gratitude est un sentiment merveilleux. Elle n’envoie pas uniquement une énergie positive autour de vos affirmations, mais vous aide à ressentir la confiance que vous avez dans leur mise en préparation immédiate. Chaque jour, prenez le temps de rédiger une liste reconnaissance ».

En cuisine comme ailleurs, n’oubliez pas de remercier, complimenter, accuser réception du cadeau que l’on vient de vous faire ! Rien n’est dû, mesurez votre chance à recevoir quand vous demandez (et même quand vous ne demandez pas d’ailleurs !) et cette reconnaissance a le mérite de vous mettre dans une énergie de donner à votre tour !

Je suis curieuse de savoir ce que vous pensez de tout cela.

N’hésitez pas à le partager dans les commentaires, cela me ferait plaisir de connaître votre vision des choses !

Praticien Cuisine Thérapie :
10 questions pour savoir si ce métier est fait pour moi

0 commentaires