Comment donner du sens à sa vie grâce à son métier

par | Mieux se connaître | 0 commentaires

Pompier, médecin, éducateur, humanitaire….

Il y a des métiers où l’on sait pourquoi (et pour quoi !) on se lève le matin !

Des vocations, souvent ancrées depuis l’enfance ou décidées à la faveur d’une rencontre qui change la façon de voir la vie.

Ces métiers ont un sens, font sens même !

Ils portent les personnes qui les exercent, semblent souvent taillés sur mesure pour elles et donnent une raison d’être à leur parcours…

Ils font souvent sentir les autres tout petits, dans des métiers où les notions de contribution et d’impact n’ont d’autre définition que financière.

Cela vous fait ça aussi ?

Cette impression d’avoir choisi un métier par défaut.

D’ailleurs non, pas d’avoir choisi un métier, mais d’avoir pris un poste et d’avoir suivi des rails tout tracés, sans vraiment vous poser de question ?

Voire d’exercer un boulot qui n’est qu’un gagne-pain ?

Vous vous vous sentez étriqué(e) dans votre travail, vous ne savez plus pourquoi vous faites ce que vous faites, à quoi vous contribuez ?

Vous ne vous reconnaissez plus dans les valeurs de votre entreprise, vous avez perdu le sens de ce qui vous occupe la majeure partie de vos journées (et de votre vie) ?

Si c’est le cas, je vous propose 3 conseils qui m’ont aidée dans mon parcours de reconversion et qui m’ont permis de donner du sens à ma vie grâce à mon métier.

Le premier de ces outils, c’est la baguette magique !

Si vous aviez une baguette magique, si tout était possible et qu’aucune contrainte (financière, familiale, organisationnelle, manque de compétence) ne se mettait au travers de votre route, quel est le métier que vous rêveriez d’exercer ?

Essayez de vous remémorer ce que vous aviez envie de faire lorsque vous étiez enfant ?

Qu’est-ce qui vous faisait vibrer ?

Que répondiez-vous à la question « qu’est-ce que tu feras quand tu seras grand ? »

Prenez le temps de laisser venir des mots, des images….. et notez-les sans les censurer !

Pour vous aider, vous pouvez feuilleter des magazines et vous laisser inspirer par ce que vous voyez, avant de découper et de faire un collage avec vos trouvailles.

Autant vous le dire tout de suite, c’est important de faire cette démarche d’introspection posément.

Ce n’est pas quelque chose que vous allez régler sur un coin de table.

Offrez-vous réellement ce moment de reconnexion à vous (au besoin en faisant au préalable un temps de méditation ou d’ancrage).

Je vous promets que vous ne serez pas déçu(e) du voyage !

Le regard sur soi

Quand j’ai fait l’exercice de la “Baguette magique” dans l’avion de retour de Nouvelle Zélande fin 2012, il y avait deux mots qui revenaient en boucle : je voulais faire un métier qui soit créatif et relationnel !

Je ne savais pas encore quoi précisément (c’était même le brouillard absolu !) mais je sentais que mon futur métier aurait ces 2 composantes….

Et c’est même sur ces bases que j’ai démarré un bilan de compétences !

Un autre outil qui m’a été alors très utile a été celui sobrement intitulé « Regard sur soi ».

Le principe ?

Adresser un questionnaire à des proches, dans le domaine personnel et professionnel, pour avoir un retour sur ses qualités comme sur ses points d’amélioration.

Le regard que d’autres portent sur vous, s’il est sincère et bienveillant, est inestimable pour mieux se connaître et peaufiner le diagnostic de son métier idéal.

Evidemment, cela fonctionne si les personnes que vous sollicitez sont authentiques avec vous.

Si elles ont à cœur de vous aider en vous faisant passer les « vrais » messages (bienveillance ne veut pas dire complaisance !).

Bref, si le cadre de départ est bien posé, je vous assure que les retours sont d’une richesse incroyable et permettent d’ouvrir les écoutilles en termes de pistes professionnelles !

Quelles sont les questions à poser ?

Les voici :

  • D’après toi, à quoi penses-tu que je sois bon(ne) / performant(e) ? Quelles sont les qualités que tu me reconnais ?
  • Si j’avais la possibilité de redéfinir ma vie professionnelle, quel autre métier TOTALEMENT NOUVEAU me verrais-tu faire, et pourquoi ?
  • En me décrivant à un collègue et/ou à un ami, quels seraient les premiers mots qui viendraient à ton esprit, là spontanément ?
  • Quels sont les 3 éléments (pas un mais bien trois, et pas plus !) que tu me conseillerais de changer ? D’après toi, quels seraient mes craintes / peurs / obstacles face à cette transformation ?

Cela vous parait difficile ?

Je vous propose de jouer le jeu !

C’est ce que j’ai fait début 2013 auprès d’une quinzaine de personnes de mon entourage, encore une fois tant sur le plan personnel (des amis, des personnes de ma famille) que professionnel (des collègues, des personnes avec qui j’avais été amenée à travailler…).

Les retours ont été édifiants.

Vous êtes prêt(e) à essayer ?

Si oui, je vous promets que vous ne serez pas déçu(e) de l’aventure !

Testez votre nouveau métier

Le 2ème outil que je vous ai partagé vous a peut-être surpris, Ces retours ont peut-être fait émerger de nouvelles pistes professionnelles… Des options se sont peut-être dessinées.

Bref : les choses ont normalement dû se préciser pour vous.

Peut-être même avez-vous trouvé ce qui vous fait vibrer, le métier qui fait sens pour vous ?

Celui qui vous donne envie de rentrer de vacances avec le sourire ?

Celui qui semble taillé sur mesure pour vous ?

Si c’est le cas, je vous propose un dernier conseil pour la route !

Testez votre nouveau métier !

Oui, oui, testez-le !

Il y a plein de services qui permettent de vous mettre en situation et d’expérimenter ce que cela vous fait dans la vraie vie !

Vous saurez ainsi si ce métier est vraiment fait pour vous.

Et surtout, vous vous donnerez des informations précieuses pour la suite de votre reconversion.

Parce que rien ne sert de passer trop de temps à réfléchir derrière votre écran.

Ce qui compte, c’est la mise en mouvement, le passage à l’action, le fait de rencontrer vos futurs clients.

Je ne crois pas du tout à la posture qui consiste à tout caler à l’avance !

Le métier qui fait sens est celui que vous construisez de toutes pièces, en marchant.

Celui que vous ajustez en permanence à qui vous êtes.

Sans compter qu’entre ce qu’on imagine au départ et ce qu’on crée réellement il y a souvent quelques écarts !

Alors testez, expérimentez, faites-vous votre idée !

J’en suis convaincue aujourd’hui : donner du sens à sa vie grâce à son métier, c’est possible !

Et cela ne veut pas forcément dire sauver des vies du matin au soir.

Ni même inventer de toutes pièces un métier qui n’existe pas !

Ce qui est sûr, c’est que cela passe par une démarche d’introspection pour :

  • Sentir / se remémorer ce qui vibre en soi
  • Se confronter au regard des autres pour enrichir la vision que l’on a de soi-même
  • Expérimenter, se mettre en mouvement sans attendre.

« Quand nous prenons la place qui est la nôtre,

nous découvrons que nous sommes inébranlables ».

Cette citation de Jack Kornfield m’habite depuis quelques années maintenant, grâce à la Cuisine Thérapie.

Je vous souhaite de la faire vôtre aussi !

Belle exploration de vous-même !

Praticien Cuisine Thérapie :

10 questions pour savoir si ce métier est fait pour moi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *