Cuisine Thérapie© et TCA, quels effets concrets ?

par | A la une, En savoir plus | 0 commentaires

Nous sommes sur le point de lancer une étude clinique pour prouver scientifiquement les bienfaits de la Cuisine Thérapie© sur les personnes qui souffrent des troubles des conduites alimentaires (TCA).

Cette étude va s’étaler sur 18 mois, et consolidera encore la crédibilité et la légitimité de la Cuisine Thérapie© en tant que méthode complémentaire pour aider les personnes qui souffrent de TCA (orthorexie, anorexie, boulimie, binge eating disorders…) à renouer un lien écologique et bienveillant avec la nourriture et leur bien-être.

L’objectif est de restituer à ces personnes en souffrance avec l’alimentation un lien nouveau, ou à tout le moins un renouveau entre l’alimentation, les émotions, la confiance en soi, l’estime de soi et l’être-là (mindfulness attitude).

Plutôt que d’attendre 18 mois pour vous en dire plus, nous vous proposons ici un aperçu des bienfaits de la Cuisine Thérapie©, aperçu élaboré sur la base des retours empiriques recueillis par les Praticiens formés à la méthode.

La Cuisine Thérapie© permet la connexion à soi et l’expression de ses émotions

Cette pratique permet à des personnes en souffrance avec l’alimentation de porter un nouveau regard sur les aliments. Ils ne sont plus vus comme une somme de protéines, lipides et glucides mais comme un moyen d’expression, telle la palette de peinture d’un peintre.

Souvent diabolisés, les ingrédients permettent ici de se connecter à son émotion du moment et de la matérialiser. Plutôt que de contenir et/ou maîtriser ses émotions, les personnes sont ainsi invitées à les exprimer, première étape indispensable pour comprendre ce qu’il se passe en soi et mettre des mots sur son malaise. Sans compter que cela permet aussi de pacifier sa relation avec la nourriture.

La Cuisine Thérapie© permet de sortir du mental

Parce qu’elle propose de passer par l’improvisation culinaire, l’approche permet de lâcher avec le mental et de se reconnecter à ses sensations corporelles. La personne est invitée à créer quelque chose de concret et tangible, à faire confiance à ses ressentis (quoi de mieux que de s’appuyer sur ses 5 sens pour avancer sans recette ?), à prêter attention aux détails et aux symboles. Et ce faisant, à sortir de l’intellectualisation excessive.

La Cuisine Thérapie© encourage à sortir du cadre

Inviter à faire un détour par l’improvisation culinaire encourage à oser faire différemment et à explorer sa créativité et son imagination. Ce lâcher-prise est particulièrement salutaire pour des personnes qui ont besoin de tout maîtriser et ont du mal à faire place à l’imprévu et au non-contrôlé. Par ailleurs, la Cuisine Thérapie© permet de revenir à soi et à ses besoins propres et invite à se libérer des injonctions extérieures, qui peuvent souvent représenter des pressions écrasantes pour les personnes en difficulté avec la nourriture. 

La Cuisine Thérapie© permet une focalisation de l’attention

Pour contrer l’hyperactivité, la Cuisine Thérapie© invite à l’intériorisation, au ralentissement et à la douceur. Elle permet un centrage sur l’instant présent et une focalisation de l’attention sur des ingrédients qui peuvent servir de langage métaphorique. Elle encourage la mise en mouvement progressive et l’impulsion juste, celles qui partent de soi.

La Cuisine Thérapie© permet de faire vivre des émotions positives

La démarche propose de remettre le plaisir (sensoriel) au premier rang et de faire vivre des émotions positives (la satisfaction et la fierté suite à la création, le plaisir dans les interactions sociales, ou encore la co-construction d’une création collective). Elle permet d’explorer les dimensions plaisir et partage, a contrario d’une nourriture souvent appréhendée sous l’angle des difficultés qu’elle représente pour une personne souffrant de TCA.

La Cuisine Thérapie© permet de se réapproprier son image (notamment corporelle)

Parce qu’elle permet une émancipation du regard de l’autre (autonomie sociale) et une prise de conscience de ses ressources propres, la Cuisine Thérapie© peut permettre d’améliorer sa confiance / son estime de soi. Elle invite par ailleurs à se regarder avec plus de bienveillance et à se réconcilier avec son image corporelle.

La Cuisine Thérapie© permet de mettre de la conscience dans ses modes de fonctionnement

Par la démarche d’introspection qu’elle invite à faire, la Cuisine Thérapie© permet de mettre de la conscience dans ses fonctionnements (vide versus plein, besoin de contrôle, perfectionnisme) et à explorer ses mécanismes en lien avec le manque de confiance en soi, la peur du regard de l’autre, les comparaisons systématiques, la sécurité intérieure. Elle invite ainsi à mieux se connaître et à avancer vers son mieux-être.

Tous ces bienfaits ont été rapportés par des participants à des ateliers Cuisine Thérapie©. Certains ont fait l’objet de verbatims, d’autres d’observations factuelles.

L’objectif maintenant est très clairement d’évaluer l’efficacité thérapeutique et l’efficience de la méthode, comparativement à des approches plus classiques. Et c’est tout l’enjeu du projet d’étude clinique qui va bientôt démarrer.

On vous en reparle très vite !

Vous aimez cet article, partagez-le :
LinkedIn
Share
Instagram
Twitter
Visit Us
Follow Me

Praticien Cuisine Thérapie :

10 questions pour savoir si ce métier est fait pour moi

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conférences en ligne gratuites les mercredi 6 et jeudi 7 mars 2024

Journées Portes Ouvertes de la Cuisine Thérapie©

Emmanuelle Turquet

Avec Emmanuelle Turquet

En savoir plus >>