Cuisine et relation à soi - Cuisine thérapie - Prendre soin de soi

La cuisine et la relation à soi

Tout bien ressenti

Tout être vivant a besoin de se nourrir pour rester en vie, mais aussi pour se fortifier et croître. La cuisine, entendue comme le fait de « préparer et accommoder des aliments de telle sorte qu’ils soient propres à la consommation et agréables au goût » appartient pourtant spécifiquement à l’espèce humaine. Elle appartient aux soins primaires et corporels qu’on s’accorde à soi-même. Cuisiner est ainsi révélateur de de la qualité du lien qu’on entretient avec soi.

Se sentir digne de s’octroyer des aliments de qualité, prendre le temps de dresser une assiette même lorsqu’on dîne seul, écouter et satisfaire ses besoins de réconfort alimentaire, se réjouir à l’avance de partager un repas convivial….. parlent de notre relation au plaisir, de ceux que l’on s’autorise et de ceux qu’on s’interdit (lire l’excellent article sur les dérives du puritanisme alimentaire qui diabolise la nourriture plaisir et part du principe que “si ça donne du plaisir, c’est forcément mauvais”).

Plus largement, cuisiner témoigne aussi du mérite qu’on veut bien s’accorder. Faire preuve par exemple d’une gourmandise éclairée et sélective, c’est-à-dire être capable de renoncer à un plat qui ne satisfait pas pleinement ses papilles, c’est être à l’écoute de ses envies et considérer qu’on mérite mieux, quitte à ne pas terminer son assiette d’ailleurs. Manger froid par flemmardise un plat qui normalement se déguste chaud, se contenter de finir les restes ou ne se mettre en cuisine que lorsqu’on reçoit peuvent témoigner inversement du peu de cas qu’on fait de soi. Manque de bienveillance à son égard ou trop-plein d’émotions, cela reste à explorer. Toujours est-il que notre relation à la cuisine témoigne de l’importance qu’on s’accorde à soi-même.

Cuisiner en dit donc long sur nous, raison pour laquelle je suis intimement convaincue des vertus de la cuisine thérapie, c’est-à-dire ce que la cuisine peut nous permettre de découvrir de nous. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, un livre blanc « La cuisine thérapie, la cuisine au service du développement personnel » sera disponible dès la semaine prochaine sur le site de Papilles Créatives !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !