Expressions culinaires - Symbolisation - Interprétation

Expressions culinaires et interprétation

En direct des ateliers

On continue les témoignages clients avec P. venue pour un 2ème atelier Papilles Créatives, qui a accepté de nous parler du plat qu’elle a réalisé.

“La proposition était de se laisser attirer par une carte au choix, représentant une image et une expression culinaire et de faire ensuite un plat inspiré par cette carte.

 J’ai choisi l’expression « porter ses fruits ».

L’image qui m’est venue tout de suite, c’est celle d’une vendeuse exotique avec sa corbeille de fruits sur la tête. Les lamelles de courgettes que j’ai remplies représentent cet amoncellement de fruits.

J’ai eu envie de sucré / salé, de mélanger les saveurs et les textures avec du parmesan, de l’abricot sec, de la confiture d’oranges amères. Je voulais des formes rondes depuis le début.

 J’ai aussi fait un visage avec des fromages parce que cela manquait de couleurs avec la courgette uniquement. Ce personnage est, bien sûr, symbolique.

J’aime bien cette expression « porter ses fruits », le choix s’est fait de manière naturelle et fluide. Cette expression est aussi très à propos par rapport à ce que je vis en ce moment comme mon projet d’adoption. Elle parle aussi de potentiels, de perspectives, de choses à porter et à faire mûrir, autant de sujets qui me tiennent à cœur en cette période de transition.

Lorsque je propose les cartes d’expressions culinaires, j’insiste sur l’importance de déconnecter le mental et de choisir une carte le plus spontanément possible sans chercher à élaborer. Parce que c’est une activité qui peut ouvrir des pistes métaphoriques puissantes, je ne l’utilise pas lors d’un 1er atelier. Régulièrement, j’observe la force inconsciente qui pousse naturellement les participants vers une expression et les invite à en explorer le sens et les différents symboles. Par le détour de la créativité culinaire, l’expression prend un éclairage nouveau et fait sens pour le client.

Il appartient en effet à celui qui a créé, et à lui seul, de symboliser sa production, d’y trouver un sens. Il est parfois difficile en tant qu’animatrice de rester dans la posture de non-interprétation, de ne pas plaquer un sens… a fortiori quand P. est arrivée en annonçant que son projet d’adoption avait abouti et qu’elle venait d’accueillir son enfant. C’est pourtant indispensable en tant qu’art-thérapeute : être dans l’accueil et de refléter ce qui est dit et uniquement cela, en faisant fi de son interprétation. D’autant qu’au sens littéral, « porter ses fruits » signifie « fructifier, produire de bons résultats, être efficace » et n’a pas la connotation liée à la maternité que je peux y projeter à titre personnel. Pour P. d’ailleurs, cette expression « parle de potentiels, de perspectives, de choses à porter et à faire mûrir », elle est donc chargée d’une multiplicité de significations.

Riche de par les explorations et les échanges avec les participants, cet atelier m’a aussi ramenée à mon engagement d’humilité et de lâcher-prise en tant qu’art-thérapeute, engagement qui se reflète dans le mantra « je ne sais pas pour l’autre ».

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !