Umami, oui mais encore ? - Cuisine Thérapie

Umami, oui mais encore ?

Tout bien ressenti

Salé, sucré, acide et amer…. Voilà les 4 saveurs de base si l’on se réfère aux croyances gastronomiques couramment répandues en Occident. Pourtant, les Japonais considèrent que ces saveurs sont impropres à retracer l’exhaustivité des goûts existants, et défendent l’idée d’une 5ème saveur Umami, qui signifie savoureux / délicieux.

À la fois neutre et très présent, l’Umami demeure un mystère pour le commun des Occidentaux. Et pourtant, il est partout des poissons aux viandes fumées en passant par les légumes (champignons, tomates mûres, épinards), le thé vert et les produits fermentés et vieillis (parmesan, roquefort, sauce soja..) et même dans le lait maternel !

La saveur Umami serait détectée au niveau des papilles par la présence, entre autres, d’acide glutamique doté de propriétés goûteuses et savoureuses. Le professeur John Prescott, qui s’est attelé à écrire un livre sur le sujet (Umami. The Fifth Taste) lui reconnait le pouvoir « d’ajouter de la saveur, de la richesse et une sensation presque tactile en bouche».
Voilà pour la 5ème saveur (si vous voulez en savoir plus sur l’Umami, c’est par ici).

Bon, accessoirement, Umami, c’est aussi le nom de la société que je viens d’immatriculer pour développer la marque Papilles Créatives…. Comme pour la 5ème saveur, souhaitons lui notoriété et longévité !

PS : la photo, c’est celle du restaurant Umami, à Strasbourg….. que j’ai eu le bonheur de goûter, un petit bijou gastronomique !!

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !