La cuisine et moi - Cuisine Thérapie

La cuisine et moi

Tout bien ressenti

Ma formation de 6 semaines en reconversion professionnelle à l’Atelier des Chefs m’a permis de verbaliser ma relation à la cuisine. Au gré des challenges auxquels nous avons été soumis et des différents apprentissages techniques et culinaires, j’ai en effet :

– mesuré à quel point pour moi, cuisiner voulait dire prendre son temps et ralentir, se reconnecter avec l’instant présent et avec soi en particulier. Bien sûr, la cuisine est aussi synonyme d’échanges et de partage, mais ce retour vers soi arrive chronologiquement avant ce mouvement vers l’extérieur, comme une bulle pour se retrouver ;

– compris que cuisiner était indissociable chez moi d’un plaisir sensoriel, et presque sensuel, qui fait intervenir les 5 sens au complet. Impossible pour moi de fendre et d’inciser une gousse de vanille sans l’avoir préalablement portée à mon nez, sans avoir caressé son écorce, sans m’être enivrée de ses promesses gustatives ;

– réalisé que ma relation à la cuisine était somme toute à la fois créative et iconoclaste. Je suis convaincue qu’en cuisine tout est possible, qu’aucun interdit ou croyance ne doit venir brider nos intuitions, que s’écouter permet très souvent de tester des mariages étonnants ou détonants et que le plaisir de cuisiner doit primer sur le résultat !

Vous l’aurez compris, les ateliers Papilles Créatives s’inspirent très largement de ce rapport particulier que j’entretiens avec la cuisine. On ne peut transmettre que ce que l’on est soi-même, non ?

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !