Actualité Papilles Créatives - Booster HEC - vidéo entreprises

Grain de sel #86

Grain de sel

Ups

  •  Un article drôlement bien vu sur le dip, ces préparations apéritives crémeuses qui accompagnent nos verres de vin et autres cocktails : “c’est l’anti-petit four, l’ennemi de la portion individuelle, du canapé propret, de la réception calibrée. Le symbole du fait maison simple et généreux. Il participe au triomphe du plongeon ­collectif et désordonné, avec son cortège de carambolages, de dégoulinades intempestives et d’aléas sanitaires” ! Et c’est vrai qu’il contribue au côté informel, convivial et festif de l’apéritif. Sans compter que préparer des dips maison est une porte ouverte à la créativité, tant on peut se passer de recette et faire à son idée !

 

  • A Paris, deux fois par mois, le Food Market réunit dans le quartier populaire de Menilmontant (en pleine rue) chefs stars, enseignes de street food et petits traiteurs. Convivial et gourmand, toutes les saveurs du monde sont représentées sur ce “marché -cantine” où le maître mot est le métissage ! L’occasion de déguster des spécialités du Sri-Lanka, du Mexique ou des Antilles !

 

  • Un article intéressant qui complète les études sur le microbiote de l’intestin.  Selon le type de microbes présents dans notre nez, nous n’apprécions pas les mêmes odeurs. Ceux-ci pourraient donc jouer un rôle dans nos goûts et nos choix alimentaires. Bienvenue donc au microbiote du nez, qui modifie la détection des odeurs et influence donc notre rapport à la nourriture. 

 

Downs

  •  Un article coup de gueule (et salutaire) de Camille Labro qui concerne les gâteaux à l’école abusivement règlementés pendant les fêtes de fin d’année scolaire. De nombreux établissement, arguant des mesures d’hygiène, recommandent aux parents “d’apporter des denrées achetées dans le commerce” ! Evidemment, “les dangereux parents ont tout de même la possibilité d’amener des plats faits maison, à condition de respecter des précautions d’hygiène de base” mais il est certain que ce type de conseil sème la confusion et que beaucoup de parents l’interprèteront comme une obligation. Camille Labro souhaite “faire comprendre aux enfants, à leurs parents et à leurs enseignants, que cuisiner, avec des bons produits et un peu de soin, c’est toujours meilleur pour la santé, pour le plaisir, pour le partage et même pour le porte-monnaie”. Oh que je suis d’accord !!

 

  • Une nouvelle étude montre qu’une consommation régulière de brocolis  réduirait les risques de développer un diabète de type 2 et permettrait aussi d’améliorer la tolérance au glucose. Au-delà du fait que cette étude ne précise pas ce qu’une consommation régulière veut dire, ce qui me gêne c’est une fois de plus la vision nutritionnelle et mentalisée de la nourriture, qui nous éloigne de l’alimentation intuitive ! Encore une fois, plaisir, variété et modération devraient être la clé pour bien se nourrir !

 

  • Il semble que l’alimentation des Français soit en plein changement, en tout cas chez les Millenials. Ceux-ci préféreraient prendre l’apéro plutôt que déguster une entrée ou un dessert, seraient plus enclins à manger en extérieur (pour les petits-déjeuners en particulier) et auraient tendance à favoriser le snacking. Bon la bonne nouvelle, c’est que l’intérêt est toujours présent pour les repas à domicile, ouf !

 

La photo, c’est une île flottante délicieuse (un poil trop sucrée à mon goût peut-être mais ça reste un de mes desserts préférés !) dégustée chez Lazare, une adresse idéalement située près de la gare. Dessert partagé faute de faim suffisante, le saumon grillé qui a précédé étant déjà copieux… et fameux !

 

 

 

 

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !