Veille Food - Actualités Food - Ups and Downs

Grain de sel #81

Grain de sel

Ups

  •  Un article intéressant qui pose une question essentielle : faut-il se priver de tout plaisir pour rester en bonne santé ? C’est vrai que lorsqu’on écoute toutes les injonctions à mener une vie saine (ne pas boire, ne pas fumer, mettre des bouchons d’oreille dans les concerts….), il y a de quoi s’interroger. Et notamment sur l’efficacité de tels discours. Et si réinventer la prévention, c’était d’abord réintroduire la notion de plaisir” ?
  • En Inde, une vieille dame de 106 ans est en train de devenir la nouvelle sensation culinaire de YouTube. Elle poste régulièrement des tutoriels vidéos de ses recettes favorites, et est filmée par son arrière-petit-fils. Sa chaîne de cuisine rassemble plus de 330 000 abonnés. Vive les recettes partagées, quel que soit le moyen 🙂
  • Un article intéressant de Karine Gravel, nutritionniste et Docteure en nutrition du Québec, qui anéantit 5 mythes au sujet de l’alimentation intuitive, cette démarche qui consiste à développer une relation saine avec la nourriture et une attitude positive à l’égard de son corps, par l’écoute et le respect de ses signaux de faim et de rassasiement. L’occasion de rappeler la nécessité de manger avec son ventre plutôt qu’avec sa tête !

Downs

  • Le repas du matin n’échappe plus aux injonctions de santé, morale et mode, et serait même en passe de devenir la dernière lubie planétaire ! “On a reproché aux hipsters d’imposer toutes les tendances. Maintenant, ils sont en train de rendre le petit-déjeuner plus cher” et de normer ce qu’il est bien et sain de manger ! Et si on se fichait un peu la paix ?
  • Après le sans gluten, la tendance est désormais au sans lectine. Des chercheurs pointent en effet du doigt les effets néfastes d’une alimentation trop riche en lectines, ces protéines végétales présentes dans à peu près tous les aliments, et principalement dans les légumineuses et céréales. C’est à se demander si la tendance ne va pas bientôt être au “sans nourriture” ?
  • Il semble que les menus à la tête du client aient de plus en plus le vent en poupe ! La reconnaissance faciale débarque dans le food. KFC propose notamment des menus personnalisés pour ses consommateurs grâce à un outil de reconnaissance faciale. Ce système permet de reconnaître les clients fidèles et leur propose également des menus selon leur âge ou leur sexe. D’autres s’évertuent à proposer un menu en fonction de l’humeur. C’est pas un peu flippant que quelqu’un décide pour nous de ce qu’on va manger ? On n’est pas prêt de réapprendre à manger avec notre ventre (versus notre tête) !

 

La photo, c’est un fromage blanc ultra crémeux aux noix fraîches confites (je ne connaissais pas, un régal), dégusté chez Ikio dans le 9ème. Un déjeuner savoureux à petit prix, en très bonne compagnie, que demander de plus ?!

 

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !