Veille food - Actualités Food - Ups and Downs

Grain de sel #69

Grain de sel

Ups

  • Un article qui fait du bien parce qu’il montre l’évolution des mentalités : lors de la dernière Fashion week de New York, un défilé de mannequins “plus size” a fait couler beaucoup d’encre, à tel point que certains se demandent si les réseaux sociaux ne vont pas libérer le corps des femmes. Grâce à leur popularité sur les réseaux sociaux, les mannequins reprennent le pouvoir sur l’image qu’elles mettent au service des marques. “Le temps d’une définition unique de la beauté délivrée par les médias autorisés est révolu” et  les femmes peuvent choisir qui va les influencer en suivant une personne plutôt qu’une autre. Il n’y a plus un modèle unique de femme auquel s’identifier. Encourageant, non ?!
  • Un article intéressant qui s’interroge sur la mort annoncée du repas à table. Un Français sur trois ne mange pas à table. Malgré l’attachement au repas à table et à la commensalité (le fait de manger et de partager un repas avec d’autres convives), ce rituel culturel est en déclin. Pour le sociologue Jean-Pierre Corbeau, “ce qui s’estompe avec le temps, c’est moins le besoin de se poser que le protocole de la table traditionnelle. On ne veut plus être prisonnier de cet espace”. Bref, un besoin de liberté, une envie d’échapper à la routine et de s’extraire d’un rythme alimentaire cadré, normé et figé régissent désormais nos repas. A la question : “mangerons-nous encore ensemble demain ?”, espérons que la réponse sera OUI même si cela ne sera pas systématique et qu’on ne mangera pas forcément la même chose ?
  • Une interview rafraîchissante de Jacky Durand qui fait une ode aux légumes moches ! Mal calibrés, ils méritent pourtant d’être réhabilités. D’autant qu’il ne faut pas oublier que “ce qui est beau n’est pas forcément bon” ! Et inversement d’ailleurs !
  • Un an après la loi anti-gaspillage votée en France (et unique en Europe) dont la mesure phare consiste à empêcher les grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation, cet article fait le point sur les autres armes anti-gaspi : doggy bags dans les restaurants, puces fraîcheur rappelant les délais de péremption, applications pour aider les particuliers à ne pas gâcher (comme OptiMiam, Too Good to Go), nous sommes tous concernés !

Downs

  • Un article intéressant (et inquiétant) qui prouve que les enfants de 4-5 ans se servent plus si on les fait manger dans de plus grandes assiettes. Tout comme les adultes, les petits ont tendance à consommer plus de calories si le contenant est plus grand, preuve s’il en était besoin de la difficulté à écouter ses sensations alimentaires quand la taille des portions augmente. D’où l’importance d’utiliser des assiettes adaptées à l’âge des enfants d’une part. Et de développer l’apprentissage de l’alimentation intuitive d’autre part.
  • Un projet “créatif” d’une entreprise pharmaceutique imagine la “femme parfaite” dans 18 pays différents. Partant du principe que la perception de la beauté n’est pas la même  d’un pays à l’autre, cette campagne en vient à proposer des visions caricaturales, basées sur des critères de beauté émis manifestement par des hommes, visant à établir le portrait-robot de la femme dite “parfaite”. Au secours !

 

La photo, c’est un petit-déjeuner gourmand savouré chez KL Pâtisserie quasiment en bas de chez moi : jus de fruits pressé, thé, brioche perdue à la confiture de lait et bircher muesli à la pomme… un régal pour 12€ dans un cadre apaisant et lumineux, que demander de plus ?!

 

 

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !