ups and downs - veille food - actualité food

Grain de sel #57

Grain de sel

Ups

  • Un article intéressant du socio-anthropologue Jean-Pierre Poulain sur le thème “Comment restaurer la confiance des consommateurs ?”. Dans la pléthore d’inquiétudes en matière d’alimentation, il semble que la peur des OGM recule alors que la question animale (notamment autour du bien-être) progresse. Même si “par nature, le mangeur est un mangeur inquiet”, Jean-Pierre Poulain rappelle non seulement la nécessité de médiatiser autrement que sous l’angle du scandale mais aussi l’intérêt de cuisiner pour diminuer nos incertitudes alimentaires ! On s’y met ?!
  • Une très belle initiative avec l’association “J’aime Boc’oh” dans la région de Chambéry, qui est animée d’une double ambition : lutter contre le gaspillage alimentaire et favoriser l’insertion de personnes en situation de fragilité. Cette conserverie solidaire transforme des fruits et légumes disqualifiés – c’est-à-dire écartés de la vente bien que comestibles – en conserves artisanales.  Des bocaux anti-gaspi au service de l’insertion en somme ! Et cerise sur le gâteau, les recettes sont originales et créatives !

Downs

  • Quand le marketing de la rareté est poussé à l’extrême, certains producteurs vendent du fromage à 1000 euros le kilo ! Les spécificités du fromage le plus cher du monde ? Il est disponible en Serbie uniquement, auprès d’un fabricant unique et à partir de  lait d’ânesse. Et comme l’animal en question ne produit pas beaucoup de lait et qu’il est très compliqué d’en obtenir une bonne consistance… CQFD !
  • Une étude récente se penche sur les raisons des disputes dans un couple et le trio gagnant serait 1/ le ménage, 2/ le bricolage et 3/ la cuisine. S’agissant de ce dernier sujet d’embrouille, tous les sondés (hommes comme femmes) sont d’accord pour dire que “la cuisine doit être correctement effectuée pour faire perdurer l’amour.” Et une pression de plus, une !

 

La photo, c’est une tarte aux poires délicieuse et réconfortante dégustée chez Gabrielle. Exactement ce dont j’avais besoin pour me remettre d’une semaine chargée en émotions. Vive les envies de manger émotionnelles 🙂

 

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !