Grain de sel #53 - Cuisine Thérapie

Grain de sel #53

Grain de sel

Ups

  • Une formidable interview de Pierre Rabhi, le philosophe agroécologiste, défenseur d’une «sobriété heureuse» : au-delà de militer pour une production locale et une nourriture saine qui passe par le respect de la terre, il nous propose “d’être relaxé par rapport à la vie”. Conscient que “l’alimentation est devenue suspecte, et qu’elle entraîne des raidissements mentaux excessifs”, il invite à rester simple, à écouter ses envies et à “bouffer un (bon) bifteck et être heureux”.
  • Un article très intéressant qui se penche sur les goûts et tente d’expliquer l’unanimité des papilles sur le chocolat (tout le monde aime le chocolat ou presque, 96% des Français tout de même). La raison ? “Ce ne sont pas les récepteurs gustatifs mais bien les facteurs sociaux et culturels” qui expliquent nos goûts. Dans le même esprit, des études très sérieuses se penchent sur les raisons qui expliquent la folie du jus de tomate en avion. Et bien sachez que le goût varie (aussi) avec l’altitude ! De l’intérêt d’interroger ses envies avant de commander un verre ou un plat 🙂

 

Downs

  • Une étude vient de révéler qu’un Français sur deux est obèse ou en surpoids. Plus que jamais, l’obésité reste un problème majeur de santé publique, en particulier chez les plus pauvres. Il y a en effet d’énormes disparités économiques. Mais aussi des disparités sexuelles : surpoids et obésité confondus, 56,8 % d’hommes et 40,9 % de femmes sont en surcharge pondérale en France. Ces différences s’expliquent par le fait qu’un homme « enveloppé » ou « rondouillard » jouit d’une image sociale moins négative qu’une femme « grassouillette ».
  • Un article se propose de nous aider à nous mettre aux insectes comestibles, partant du principe qu’ils sont “le futur de l’alimentation”. Et que tous, “épicuriens gourmands, aventuriers ou sceptiques invétérés, on finira par y goûter”. Pas sûre du tout me concernant, mais je vous livre le soi-disant secret : “les insectes ont tout bon d’un point de vue nutritionnel et écolo, le secret, c’est de s’imaginer que ce ne sont pas des insectes”. Voilà, y’a plus qu’à !
  • Il semble que la tendance dans les restaurants parisiens soit à la décoration ! “Les tables en vue de la capitale ne se contentent plus d’offrir une belle assiette. Afin d’éviter la ringardisation d’une décoration soumise aux canons du moment, les restaurateurs font appel à des créateurs d’univers“. La raison ? “À l’heure du foodporn, on attend des espaces photogéniques instagrammables.” Mouais, pas convaincue, surtout si l’assiette ne suit pas !

 

La photo, ce sont des fraises de Plougastel dégustées aujourd’hui (31 octobre !) en Bretagne. Inespérées et inattendues comme la météo dans le Morbihan, et sans doute plus savoureuses encore !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !