Grain de sel #44 - Cuisine Thérapie

Grain de sel #44

Grain de sel

Ups

  • Pourquoi est on de mauvaise humeur quand on a faim ? En voilà une question intéressante, non ?! Le comportement face au plaisir et la tolérance à la frustration, l’anxiété et la réaction face à son entourage sont en effet variables d’une personne à l’autre, ce qui explique que certains résistent mieux quand leur estomac crie famine. Encore faut-il différencier la “vraie faim”, “la faim biologique”, de la “faim du stress”.
  • Un article intéressant qui propose une vraie réflexion sur “Faut-il laisser les enfants boire dans nos verres de vin ?“. La consommation d’alcool des enfants à la table parentale (ou lors de l’apéritif) est souvent controversée, même si certains experts estiment qu’une initiation «en douceur» permet de combattre les risques d’alcoolisme. A chacun de se faire une religion, mais moi je dis OUI à l’initiation (en petites quantités bien sûr), tant que la consommation de vin n’est ni vantée ni stigmatisée…. !
  • Une belle initiative de l’association Les Enfants du Canal, centre d’hébergement pour sans-abri qui interroge le rapport à la cuisine quand on sort de la rue et utilise la cuisine pour aider des personnes fragiles à se réapproprier les gestes du quotidien….  Un processus dans la durée car même relogés, les résidents conservent leur routine de la rue. « Ils ont oublié les habitudes du bien-vivre pour passer en mode survie ».

Downs

  • Un article qui pointe du doigt le danger des “fit girls”, ces filles minces qui exhibent leurs abdominaux saillants et leurs brassières de sports trempées de sueur après leur séance quotidienne. Rappelons que l’excès de sport  et une préoccupation maladive de son alimentation nuisent à la santé. Et à la vie sociale !
  • Encore une tendance flippante, celle de la saoulorexie qui consiste à manger moins pour boire plus. Sauter des repas afin de boire davantage d’alcool semble être une nouvelle mode qui séduit les jeunes Britanniques. C’est aussi une forme d’anorexie, puisque le but et de pouvoir s’adonner sans limite au binge drinking, sans grossir. Quand “l’apparence préoccupe davantage que la santé”… il y a de quoi s’inquiéter !

 

La photo, c’est une assiette de pâtes aux gambas et asperges dégustée chez Il Rifugio. Divine et généreuse !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !