Grain de sel #31 - Cuisine Thérapie

Grain de sel #31

Grain de sel

Ups

  • Une idée géniale que ce prix Nobel de la gastronomie engagée qui va récompenser le chef qui aura contribué à améliorer la société grâce à ses inventions et innovations culinaires. Plus qu’un chef de talent, le lauréat devra s’être engagé dans des projets en lien avec l’innovation ou l’éducation, la santé, la recherche, la durabilité et l’environnement, entrepreneuriat social, la philanthropie ou la protection de cultures locales. 20 finalistes en compétition, le lauréat sera connu le 11 juillet prochain.
  • Information encourageante : le bio gagne du terrain en France et bénéficie toujours d’un fort engouement : + 20% pour la vente directe, + 17% dans les magasins spécialisés, + 15% auprès des artisans-commerçants et + 11% dans les grandes surfaces alimentaires en 2015. Une belle performance qui s’explique par la conversion des exploitations en bio et par l’accès élargi dans la restauration collective. A noter que “malheureusement, beaucoup d’enseignes bio continuent de proposer des produits venant de l’autre bout du monde”.
  • Un très bel article sur le thé, cette boisson  fascinante, complexe et mystérieuse qui a “des points communs avec le vin :  l’histoire, le terroir, le respect des origines, la transformation, la dégustation, le service, les accords…”. C’est vraiment un monde que je rêverais de découvrir !
  • Une initiative géniale et généreuse qui existe depuis 2010 déjà avec  cette plateforme de mise en relation pretersonjardin.com qui permet de prêter son jardin à un jardinier et de partager la récolte avec lui. Créée par Danièle Heiligenstein, l’objectif de cette plateforme est réellement de créer des liens sociaux et des échanges autour de l’activité du jardinage !

Downs

  • Un article qui fait froid dans le dos mais a le mérite de poser des chiffres : 10 millions de tonnes de nourriture seraient gaspillées chaque année en France selon l’Ademe. Ce gaspillage intervient à chaque étape de la chaîne alimentaire » : au moment de la consommation (33% du total des pertes et gaspillages) mais aussi de la production (32%), de la transformation (21%) et de la distribution (14%). Chez lui, chaque consommateur gaspille 29 kg de nourriture par an, et les pertes et gaspillages sont 4 fois plus importants  en restauration collective et commerciale.
  • Une start-up vient de lancer le concept d’une cuisine intelligente  via le développement d’un logiciel très poussé qui pourra assister l’utilisateur jusque dans les moindres détails  de la préparation des plats. Au programme : reconnaissance alimentaire, détection de fraîcheur, informations à portée de main, contrôle à distance, bref la technologie cuisine avec vous. Un peu peur qu’elle nous rende complètement assistés surtout, moi !

 

La photo, c’est une délicieuse tarte à la farine de sarrasin et carottes, chèvre et pesto dégustée chez L’EntreChoc à Vannes, un joli petit restaurant / salon de thé tenu par deux sœurs qui font tout maison !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !