Grain de sel #25 - Cuisine Thérapie

Grain de sel #25

Grain de sel

Ups

  • Une réflexion intéressante sur l’antinomie qui existe à priori entre Penser et Manger qui propose de la contourner en se mettant aux fourneaux ! L’acte de manger étant en effet de moins en moins spontané et de plus en plus pollué par les recommandations diététiques, la solution est de se mettre à cuisiner pour “essayer, avec le peu que nous savons, et redécouvrir le goût, le geste, le produit, en risquant le dégoût et l’erreur d’exécution et en acceptant de se tromper”. Inutile de préciser que je suis d’accord à 100% ?
  • Une idée généreuse que ce restaurant cantine populaire installé rue Bichat dans le 10ème et qui propose de manger sain, pas cher, des produits bio et du fait-maison. L’adresse créée par Augustin Legrand, combattant de la malbouffe (après avoir été défenseur des sans-abri) commence à faire des petits, et semble vraiment savoureuse. A tester !
  • Un article encourageant qui explique tout de la réforme de la cantine scolaire à Paris : 50% d’aliments bio d’ici 2020 et une volonté de réduire les disparités tout en garantissant l’égalité de traitement des familles. Top !

 

Downs

  • Un livre qui fait grand bruit sur les réseaux sociaux parce qu’il établit une “liste noire des aliments“, à savoir 107 produits alimentaires à bannir de son chariot de supermarché en raison de leur forte teneur en colorants, émulsifiants, conservateurs et autres additifs chimiques. Faut-il prendre au sérieux cette liste, établie par un groupe de diététiciens et de journalistes ? Ou se méfier du food bashing, et se rappeler que la règle de bon sens restera toujours de varier son alimentation !
  • Une nouvelle mode débarque en France, celle des crudivores, ces personnes qui se nourrissent d’aliments sans cuisson. Après le sans gluten, le sans lactose et le sans sucre, il ne manquait plus que ça dans la famille des Sans ! On n’est pas prêt d’arrêter de manger avec notre tête !

 

La photo, c’est un délicieux tataki de thon aux graines de sésame accompagné d’une salade Thaï, dégusté au Bistrot d’Edmond au débotté comme on dit. Un déjeuner totalement improvisé comme je les adore !

 

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !