Grain de sel #21 - Cuisine Thérapie

Grain de sel #21

Grain de sel

Ups

  • Un article intéressant qui présente 9 bonnes raisons de cuisiner avec ses enfants : éducation au goût, développement de la motricité, transmission culinaire, rappel de principes d’hygiène…. En fait, les raisons sont encore plus variées, tant la cuisine permet aussi de développer la créativité, consolider la confiance en soi, inviter à la reconnexion à ses sens, approfondir le lien parent – enfant…. C’est à se demander pourquoi les parents et leurs enfants ne cuisinent pas plus souvent ensemble d’ailleurs !
  • Une série De l’art et du cochon dont je suis en train de devenir fan sur Arte : elle présente en format court (26 minutes) un oeuvre d’art expliquée par le conservateur du musée, son interprétation culinaire par un grand chef, la vision de l’historien (sociologue ou spécialiste de l’alimentation, biographe du peintre….) et celle du producteur local de l’ingrédient phare de la toile. Ou comment découvrir une peinture et en apprendre plus sur son histoire tout en ayant les papilles qui frétillent. Franchement, je recommande, c’est très savoureux !
  • Une initiative intéressante dans le sud de Londres, où les prisonniers de Brixton mitonnent leur avenir en servant 120 repas par jour au public. Dans le cadre d’un restaurant ultra-sécurisé au sein même de la prison (couverts en plastique et couteaux numérotés), ces détenus expérimentent le métier de cuisinier comme un projet de réinsertion. Les bienfaits encore trop peu connus de la cuisine thérapie !

Downs

  • A l’occasion du salon du livre, une rétrospective intéressante sur les tendances en livres culinaires établie par Déborah Dupont, de la Librairie Gourmande. Apparemment, “il faut qu’il y ait 10 % de recettes strictement infaisables” dans ces livres pour attirer les clients. La pression du résultat et le challenge culinaire ont encore de beaux jours devant eux ! Et rien sur la cuisine thérapie (pour le moment en tout cas…).
  • Les food trucks, ces emblèmes de la street food, ne sont apparemment pas au mieux de leur forme. Les trois quarts des restaurants mobiles seraient en dépôt de bilan et beaucoup cherchent des emplacements fixes pour se refaire une santé. La bonne nouvelle, c’est que maintenant qu’on peut s’asseoir, je vais peut-être enfin pouvoir essayer !
  • Une étude récente fait état des plats les plus consommés par les Français. Stupeur : les résultats laissent apparaître que nos compatriotes sont grands amateurs de restauration rapide et que le sandwich jambon beurre et le burger tiennent le haut du pavé, et qu’aucun plat typique ne fait partie de la sélection. J’avoue que je suis un peu sceptique sur les résultats : les plus consommés où et quand ? On peut tout dire avec une étude !

 

La photo, c’est une Burrata crémeuse, onctueuse et parfumée, dégustée chez Da Zavola, un traiteur italien du 17ème que je recommande vivement. Tout y est délicieux, les pâtes fraîches comme les desserts à la ricotta et la carte des vins permet de faire de belles découvertes. Quant à Luigi le patron, il est passionné et inarrêtable sur l’explication de l’origine de ses produits, les recettes siciliennes et autres douceurs locales.

Makinadjian

je ne connaissais pas les reportages de l’art et du cochon ! très chouette initiative ! je vais les suivre !
Merci Papilles Créatives !

    Emmanuelle de Cuisine Thérapie

    Tu vas voir, c’est top…. ça fait saliver, voyager, découvrir et se cultiver !

Comments are closed

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !