Grain de sel #11 - Cuisine Thérapie

Grain de sel #11

Grain de sel

Ups

  • Un article intéressant sur le mystère des hypersensibilités alimentaires, qui permet de prendre un peu de recul sur les nouvelles tendances des régimes “sans” (sans gluten, sans lactose, sans sucre…). Je n’ai pas lu Je mange ce qui me réussit du Dr Mussi, mais je suis vraiment d’accord avec l’approche fondée sur l’expérience davantage que sur la preuve : être à l’écoute de soi, essayer des aliments différents et ajuster en fonction des symptômes.
  • Vous avez peut-être entendu parler d’une étude selon laquelle l’impact carbone du régime végétarien serait pire que manger de la viande (avec des titres aussi fracassants que “la salade pire que le bacon pour l’effet de serre” !) ? Voici une vidéo désintox d’ARTE, claire et pédagogique sur le sujet des végétariens qui croquent la planète.

 

Downs

  • C’est aussi de saison, l’arnaque de la galette des rois : la plupart des galettes des rois vendues en pâtisseries sont fabriquées industriellement en usine, et livrées congelées. A la différence du pain (pour lequel la mention « artisan » sur la devanture vient certifier que le pain est pétri sur place), aucune législation n’oblige en effet les commerçants à signaler l’origine de leurs galettes. Même si je ne suis pas une grande fan des galettes des rois, je suis quand même partisane de plus de transparence sur le sujet ! Surtout quand on voit les prix pratiqués sur certaines galettes…
  • Un article intéressant sur grossophobie médicale dont souffrent les personnes en surpoids. Certaines d’entre elles n’osent plus consulter pour ne pas avoir à subir des remarques voire des remontrances sur leur poids. Expérience douloureuse psychologiquement et qui peut mener à des erreurs de diagnostic. Non aux médecins “qui partent de ce qu’ils imaginent du patient et pas de ce qui est réellement”, et vive l’écoute !
  • Une sommelière électronique vient d’être développée par une start-up française. Objectif : une machine à doses individuelles qui sert un verre de vin aux conditions idéales pour sa dégustation. S’il y a sans doute plein de points positifs à cette innovation, elle présente à mon sens un frein majeur : l’absence du plaisir qui consiste à se saisir d’une bouteille, à la déboucher et à servir des verres de vin à ses convives !

La photo, c’est une tarte au citron meringuée dégustée chez Acide il y a quelques semaines déjà. Un souvenir de douceur et de peps pour démarrer l’année !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !