Cuisine thérapie - symbolisation - oser en cuisine

Des petits pois pour s’encourager à oser ?

En direct des ateliers

Un nouveau témoignage d’une participante à un atelier Papilles Créatives, celui de M. lors de sa 2ème session :

Quand Emmanuelle m’a invitée à me recentrer sur une émotion ou une sensation et à improviser en cuisine,  j’ai tout de suite eu envie d’explorer le thème « oser, prendre des risques ». Je voulais d’abord créer l’idée du déséquilibre, mais ça me semblait compliqué à mettre en œuvre. Alors j’ai repris l’image du plongeon, qu’on utilise fréquemment dans l’univers professionnel : ces petits pois osent se déplacer sur la mer, sur des chemins étroits et malgré les obstacles. C’est une métaphore de l’entrepreneuriat, du fait qu’il faut  oser se lancer avec le risque de tomber à l’eau. Je suis très contente de ce que j’ai fait, car cela est venu rapidement, avec fluidité. Et la symbolique de ces petits pois qui osent me plaît, elle fait écho à ce que je vis en ce moment au niveau professionnel, au fait qu’il faut que je me jette à l’eau. Cela me conforte dans les choix que je suis en train de faire.

 Encore un exemple du processus de symbolisation qui est à l’œuvre dans un atelier Papilles Créatives. Par sa création culinaire, M. verbalise matériellement son désir d’oser, de se jeter à l’eau. A n’en pas douter, cette envie était déjà largement présente avant l’atelier, mais la verbaliser voire même l’incarner avec quelques ingrédients et devant témoins permet de lui donner plus de profondeur et de portée. On l’a déjà dit, le langage est éminemment important  après l’activité de création pour mettre du sens. Il aide à organiser notre pensée, et bien sûr à l’énoncer. C’est toute la différence entre se dire à soi-même et dire à l’autre : devant un auditoire, je fais la démarche d’oser « être » : je peux à la fois m’entendre et me voir refléter par l’autre, comme dans une caisse de résonance qui reçoit et amplifie les sons.

Que se passe-t-il dès lors si le participant ne symbolise pas, soit qu’il ne veuille pas ou qu’il ne se sente pas prêt, soit qu’il n’ait pas les capacités métaphoriques pour le faire ? Et bien, un atelier Papilles Créatives est quand même bénéfique, telle cette personne fragilisée qui, alors qu’elle énonçait appréhender un rendez-vous professionnel devant décider d’un éventuel retour à la vie active, se déclare « apte au retour au travail » à la fin de l’atelier Papilles Créatives, après seulement 2 heures en cuisine. Preuve s’il en était besoin que tout n’est pas à chercher du côté du sens ! Il se passe certaines choses dans ces ateliers qui échappent complètement à l’animateur comme au participant en question, des souffles imperceptibles de changement qui s’approfondiront (ou pas) hors atelier, quand ce sera le moment.

Magie de la cuisine thérapie qui invite au lâcher prise, à l’humilité et à la patience !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !