Du saumon et des larmes de bonheur ! - Cuisine Thérapie

Du saumon et des larmes de bonheur !

Emotions gourmandes

Non, je n’exagère pas, c’est littéralement ce qu’il s’est passé lors de la dégustation de ce saumon fumé mi-cuit aux oranges sanguines et à l’aneth il y a quelques mois à Lyon (le jour même où j’avais déjà eu la chance de savourer une “bête” assiette de légumes du jardin !).

Accompagné d’une endive braisée, de navet et de betterave, ce saumon m’a chavirée et re-propulsée illico en Finlande où j’avais goûté pour la 1ère fois (quelques 20 ans plus tôt) ce poisson en version fumée au bois de hêtre. Ici, le pavé de saumon, légèrement fumé donc et rehaussé des saveurs d’agrumes, était aussi mi-cuit (cuit à la perfection en fait) et tout bonnement délicieux. La puissance du souvenir olfactif alliée à la simplicité des saveurs…. un moment d’émotion pure !

Au-delà de la présentation irréprochable de ce plat, c’est vraiment le plaisir sensoriel (gustatif, olfactif et tactile avec le mariage des différentes textures en bouche) qui m’a séduite. La photo ne rend évidemment pas justice à ce festin, mais c’est une “photo de tête”, juste pour me souvenir de ce joli moment. Je ne fais malheureusement pas partie des photographes Food Porn (lire l’excellent article à ce sujet) qui sont capables de faire saliver et d’éveiller les sens juste avec un visuel de qualité, mais je vous assure, je me suis régalée !!

Nathalie

Hello et tu peux nous dire ds quel resto à Lyon tu as pu déguster ce saumon qui t a fait chaviré car j’ai bien envie de revivre les sensations culinaires du saumon finnois fumé au bois d hêtre … heu c’était en 1996… Merci d’avance !!

    Papilles Créatives

    Bien sûr, il s’agit du resto En mai, fais ce qu’il te plaît ! Une merveille…. tu me raconteras si vous y allez j’espère ?

Comments are closed

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !