Du potimarron cru, et pourquoi pas ?

Du potimarron cru, et pourquoi pas ?

Emotions gourmandes

Certains étaient sceptiques (et notamment les chefs qui s’apprêtaient à noter ma prestation) et pourtant c’est une recette (une association devrais-je plutôt dire) que je voulais absolument tester lors du challenge final de l’Atelier des Chefs.
Je n’avais jamais essayé le potimarron cru, mais j’avais l’intuition que, tout comme les carottes râpées dont je raffole, il y avait moyen d’utiliser cet ingrédient en version crue et d’imaginer un mariage insolite tout en restant digeste bien sûr.

Quelques essais de râpage (à la main….) plus tard afin de tester la taille idéale, celle qui développe le mieux la saveur de noisette du potimarron tout en restant agréable en termes de mastication, me voilà donc en train :
– de mélanger à ma salade des morceaux de bacon grillé et du pain d’épices toasté et émietté pour corser la saveur du potimarron,
– d’ajouter une note sucrée et croquante avec des noisettes concassées et des poires juste mûres et émincées,
– d’élaborer une vinaigrette à base d’huile de noisette et d’orange fraîchement pressée,
– et d’apporter une touche finale de décoration avec un gressin maison, quelques pluches de roquette et une sauce crémée au roquefort à discrétion pour celles et ceux qui voudraient encore faire twister leurs papilles.

Le résultat ? Une salade croquante de potimarron et un festival de saveurs et de textures ! Et aussi un franc succès pour une recette purement créative, qu’il me sera sans doute impossible de reproduire strictement à l’identique…. mais qu’importe !

Interroger sa relation à la cuisine pour mieux se connaître ?

Cuisiner, un acte banal ? Peut-être mais aussi une occasion de mieux se connaître !