Nouveau livre : un extrait en avant-première !

Actualités

Le 15 septembre dernier est sorti mon nouveau livre 70 expressions culinaires pour aller mieux, de la sagesse populaire à la cuisine thérapie, aux éditions Jouvence.

Comme vous le savez, ce livre est l’occasion d’explorer ce que les expressions culinaires peuvent dire de nous, en quoi elles peuvent résonner avec ce que nous sommes en train de vivre, quel éclairage elles peuvent donner sur nos ressentis et comment elles peuvent parfois constituer une façon détournée d’exprimer ce qui nous traverse.

Une séance signature aura lieu le samedi 30 septembre à la librairie Fontaine dans le 17ème (toutes les infos ici), des jeux concours sur Facebook permettront de gagner quelques exemplaires dédicacés et d’autres événements ou animations sont en cours d’imagination pour accompagner cette nouvelle « naissance ». Mais je ne pouvais pas résister à l’envie de vous proposer une petite mise en bouche pour, je l’espère, vous donner envie d’en savoir plus.

Voici donc un extrait, une expression qui me tient particulièrement à cœur et symbolise, dans une certaine mesure (et malheureusement pas tout le temps), ma façon d’appréhender la vie : « Voir le verre à moitié vide ou à moitié plein ». Rien à voir bien sûr avec l’injonction de la pensée positive à tout prix, celle qui nous invite à ne regarder « que » le côté positif des choses en reniant presque les difficultés. Il s’agit plus selon moi de visualiser « aussi » ce qu’on a déjà accompli, pour d’une part s’en féliciter en portant son attention sur les ressources sur lesquelles on peut s’appuyer, et d’autre part mieux rebondir en s’autorisant la confiance (en soi et en l’avenir).

Voir le verre à moitié plein ou à moitié vide

Mise en bouche

C’est appréhender ce qui nous arrive ou ce qui nous entoure sous un angle optimiste (le plein, les choses positives, ce qui fonctionne et donne satisfaction) ou pessimiste (le vide, les choses négatives, les difficultés, les mauvaises nouvelles)

Graines de bien-être

Cette expression permet de se rappeler qu’il appartient à chacun de nous de regarder le plein plutôt que le vide, et de changer nos filtres de perception. Pour ce faire, il s’agit de cultiver la gratitude et de nous satisfaire ce que nous avons déjà (et de ce que nous sommes déjà) plutôt qu’être toujours en quête de mieux, de plus ou de différent. Bref, de développer une attitude positive et bienveillante (qui n’a rien d’une vision idéalisée ou naïve) et de se réjouir de la voluptueuse promesse de plaisir du verre encore à moitié plein, plutôt que se lamenter sur la moitié déjà vide.

A vos fourneaux !

Concrètement, sur quelle situation actuelle de votre vie pourriez-vous poser un regard différent ? Prenez un moment pour voir le verre à moitié plein, lister ce qui est déjà accompli et vous en féliciter, vous réjouir de ce qui reste à faire. Comment vous sentez-vous d’avoir ajusté vos lunettes ? Pour aller plus loin, la psychologie positive, qui s’intéresse aux leviers du bien-être psychologique, peut vous aider à porter un regard différent sur les événements de votre vie et améliorer votre épanouissement individuel mais aussi relationnel.

Fidèle à la posture de la Cuisine Thérapie qui n’apporte pas de réponses toutes faites mais suggère des axes de réflexion, ce livre propose donc une forme d’auto-coaching avec quelques pistes à explorer. C’est un livre qui se picore, et je l’espère, fait réfléchir sur ses propres fonctionnements. Etant entendu bien évidemment que c’est vous qui avez les réponses sur ce que ces expressions disent de vous…. ou ont à vous dire !

Alors, rendez-vous à partir du 15 septembre pour la suite de l’exploration avec la cuisine thérapie ?